ATTENTION !

Si vous installez des panneaux photovoltaïques en Autoconsommation,

le raccordement au réseau se fait avec un compteur LINKY

Plus d'informations ici

Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31
Aucun évènement à venir!

Radio transparence

Compteur accessible : seul le barricadage pourra vous protéger d'une pose forcée.
 
Barricader son compteur n'est puni par aucun texte pénal. Une seule personne en France poursuivie à ce jour par Enedis. Vos chances de l'être sont infimes.
 
l'Association Justice et Solidarité Citoyenne a été créée pour soutenir financièrement les personnes qui se verraient inquiétées. Tous les détails ICI

à ce jour 943 Communes

refusent le compteur LINKY !

Retrouvez la liste ici

( en bas de la page )

Le compteur LINKY n'est pas obligatoire

car en droit nul ne peut imposer un objet connecté

On a donc le droit de refuser le Compteur LINKY

 

Arrêté du 9 juin 2016 fixant les modalités d'application du titre II

du décret n° 2001-387 du 3 mai 2001 relatif au contrôle

des instruments de mesure

MEDIAS

Touche pas à mon compteur une émission présentée par Maud Bigand
 

Des chiffres de mortalité très évidemment sous-estimés

Coronavirus

Liens à Consulter :

Contagiosité ; Un cas de Coronavirus sur le paquepot « Diamond Princess » mène à des centaines de personnes infectées

 

https://www.zerohedge.com/health/did-diamond-princess-quarantine-just-infect-more-people-covid-19-and-spread-it-further

 

Incubation jusqu’à 24 jours, au-delà des 14 jours de quarantaine adoptés aujourd’hui

http://endoftheamericandream.com/archives/scientists-discover-coronavirus-has-an-incubation-period-of-up-to-24-days-and-can-survive-for-9-days-on-a-smooth-surface

 

Virus transmissible par air :

https://halturnerradioshow.com/index.php/en/news-page/news-nation/medical-experts-in-shanghai-confirm-virus-transmitted-by-air

La Maison Blanche ne croit plus aux chiffres chinois sur le Coronavirus

https://www.cnbc.com/2020/02/13/white-house-does-not-have-high-confidence-in-chinas-coronavirus-information-official-says.html

 

Article montrant que le taux de mortalité des personnes atteintes par le Covid 19 en Chine est systématiquement de 2,1 %, jour après jour, pendant des semaines :

https://www.zerohedge.com/geopolitical/were-totally-dark-japan-not-doing-enough-contain-outbreak-diamond-princess-passengers

 

Impacts économique du Coronavirus:

 

  • Blocage de l’économie chinoise (usines à l’arrêt en raison des quarantaines, effondrement de la demande, faillites d’entreprises à l’arrêt, donc pertes d’emploi durables, d’où pertes de revenus et donc impact encore plus important sur la demande, etc…

 

https://www.zerohedge.com/economics/china-disintegrating-steel-demand-property-sales-traffic-all-approaching-zero

 

https://www.zerohedge.com/markets/chinese-companies-cant-afford-pay-workers-supply-chains-disintegrate

 

  • Impact sur l’économie internationale (blocage des chaînes d’approvisionnement des entreprises occidentales dépendantes des produits chinois + réduction des achats par le marché chinois = nombreuses faillites d’entreprises attendues) :

https://www.zerohedge.com/markets/new-estimates-warn-chinese-tech-shipments-are-about-crash

 

We've described how China's economic output remains frozen, and even if supply chains were able to restart, companies don't have enough capital to cover wages, or have delayed or stopped paying workers, suggesting that the Covid-19 outbreak has left businesses on the brink of disaster. Worse, workers can't freely move around the country, and many are subjected to travel restrictions and quarantines, which has forced a massive labor shortage.

This is creating a perfect storm that could lead to an extended period of depressed factory output, triggering future shortages of products destined for Eastern and Western markets, and even more ripples across global supply chains.

As we've routinely noted in the last several weeks, the most exposed sector to the continued crunch across Chinese factories is technology.

 

Soupçons de modification du génome du Coronavirus Covid 19 :

 

1 – Découverte du Dr. Lyons-Weiler : Inclusion dans la séquence ADN du virus d'un gène supplémentaire, codant pour une protéine de type SARS Spike, responsable de la fixation du Coronavirus sur les cellules humaines : inclusion faite avec la technologie « pShuttle » – seulement faite en laboratoire



Did the Internet News Program “The HighWire With Del Bigtree” Break the Coronavirus Code?

February 4, 2020

http://www.prnewswire.com/news-releases/did-the-internet-news-program-the-highwire-with-del-bigtree-break-the-coronavirus-code-300998426.html

https://apnews.com/PR%20Newswire/ff548c99a03afb0d69bb7871f7cd4fc0



Dr. Lyons-Weiler, of the Institute for Pure and Applied Knowledge, showed and explained how the coronavirus’s genetic sequence--which has been publicly released by China-- contains a unique “middle fragment” encoding a SARS (severe acute respiratory syndrome) spike protein that appears, according to his genomic analysis, to have been inserted into the 2019-nCoV virus using ” pShuttle ” technology. This technique can only be done in a lab, as it has never occurred naturally in nature.

Discussion sur internet et informations données en ligne par le Dr Lyons Weiler :

Dr. Lyons-Weiler has put all of the scientific evidence backing his theory on the web for other scientists and interested parties to research on their own.

https://c212.net/c/link/?t=0&l=en&o=2710111-1&h=3090041057&u=https%3A%2F%2Fjameslyonsweiler.com%2F2020%2F01%2F30%2Fon-the-origins-of-the-2019-ncov-virus-wuhan-china%2F&a=all+of+the+scientific+evidence+backing+his+theory

 

 

2 – Autre piste : Etude Indienne montrant inclusion protéine HIV en 4 endroits différents du génôme du coronavirus

 

Article : https://greatgameindia.com/indian-scientists-discover-coronavirus-engineered-with-aids-like-insertions/

Etude : https://doi.org/10.1101/2020.01.30.927871 bioRxiv preprint

Uncanny similarity of unique inserts in the 2019-nCoV spike protein to HIV-1 gp120 20 and Gag”

 

Abstract :

We are currently witnessing a major epidemic caused by the 2019 novel coronavirus (2019- nCoV). The evolution of 2019-nCoV remains elusive. We found 4 insertions in the spike glycoprotein (S) which are unique to the 2019-nCoV and are not present in other coronaviruses. Importantly, amino acid residues in all the 4 inserts have identity or similarity to those in the HIV-1 gp120 or HIV-1 Gag. Interestingly, despite the inserts being discontinuous on the primary amino acid sequence, 3D-modelling of the 2019-nCoV suggests that they converge to constitute the receptor binding site. The finding of 4 unique inserts in the 2019-nCoV, all of which have identity /similarity to amino acid residues in key structural proteins of HIV-1 is unlikely to be fortuitous in nature. This work provides yet unknown insights on 2019-nCoV and sheds light on the evolution and pathogenicity of this virus with important implications for diagnosis of this virus.

 

Virus ethno-spécifique ? Etude de laboratoire sur protéine ACE2 – récepteur au coronavirus sur cellules humaines (= beaucoup plus nombreuses chez les asiatiques de l’est)

Une étude préliminaire sur le coronavirus responsable de l'épidémie actuelle a révélé que le récepteur, l'enzyme de conversion de l'angiotensine 2 (ACE2), est non seulement le même que celui utilisé par le coronavirus du SRAS, mais que les Asiatiques de l'Est présentent un ratio beaucoup plus élevé de cellules pulmonaires exprimant ce récepteur que les autres ethnies (caucasiennes et afro-américaines) incluses dans l'étude. Toutefois, ces résultats sont préliminaires et la taille de l'échantillon est trop petite pour tirer des conclusions définitives

https://www.biorxiv.org/content/10.1101/2020.01.26.919985v1.full

 

Le Labo P4 de Wuhan a été construit par la Chine avec la collaboration de la France :

 

Coronavirus: 40% des investissements français en Chine ont lieu à Wuhan – retour sur les liens étroits de la plus

 

françaises des villes chinoises

Par Laurent Gey - Epoch Times 6 février 2020

 

https://fr.theepochtimes.com/coronavirus-40-des-investissements-francais-en-chine-ont-lieu-a-wuhan-retour-sur-les-liens-etroits-de-la-plus-

 

francaises-des-villes-chinoises-1231040.html



Wuhan est connue pour être la plus française des villes chinoises. Une centaine de grands groupes français y sont installés parmi

 

lesquels PSA, Renault, Alstom, Carrefour, Areva, Total, etc, ainsi que des écoles françaises. La ville, à l’épicentre de l

 

’épidémie mortelle du coronavirus, concentre à elle seule 40 % des investissements français en Chine.



Selon Challenges, un laboratoire Pathogènes de classe 4 (P4) y a été construit récemment grâce à une coopération

 

franco-chinoise. Après l’épidémie de SRAS, en 2003, la France avait livré à la Chine ce laboratoire très décrié de haute

 

 

sécurité biologique, pouvant héberger les virus les plus dangereux de la planète (Ebola, Coronavirus, H5N1…).

 

https://www.challenges.fr/monde/asie-pacifique/wuhan-coupee-du-monde-apres-l-epidemie-virale-en-chine-des-francais-temoignent_695480

 

Labo de haute sécurité biologique (P4) à Wuhan soupçonné de « fuite » du Coronavirus

Un exemple d’articles parmi d’autres :

https://www.zerohedge.com/geopolitical/sudden-militarization-wuhans-p4-lab-raises-new-questions-about-origin-deadly-covid-19

 

Notice interne avec consigne de silence diffusée au personne du Laboratoire P4 de Wuhan – 02/01/2020

Recherche dans le Nord de l’Inde sur les chauves-souris, par chercheurs américains et Chinois (du laboratoire P4 de Wuhan)

https://www.thehindu.com/news/national/study-on-bats-and-bat-hunters-of-nagaland-come-under-the-scanner/article30722099.ece

The government has ordered an inquiry into a study conducted in Nagaland by researchers from the U.S., China and India on bats and humans carrying antibodies to deadly viruses like Ebola, officials confirmed to The Hindu.

The inquiry comes as officials worldwide grapple with the spread of novel coronavirus 2019, from Wuhan, China, to 20 countries, that has resulted in over 300 deaths.

The study came under the scanner as two of the 12 researchers belonged to the Wuhan Institute of Virology’s Department of Emerging Infectious Diseases, and it was funded by the United States Department of Defense’s Defense Threat Reduction Agency (DTRA). They would have required special permissions as foreign entities.

 

Les USA et les programmes de recherche d’armes biologiques

 

En Français :

https://www.crashdebug.fr/international/16907-chauves-souris-edition-de-genes-et-armes-biologiques-les-recentes-experiences-de-la-darpa-suscitent-des-inquietudes-dans-le-contexte-d-une-epidemie-de-coronavirus-activistpost



En Anglais :

 

https://www.globalresearch.ca/biological-weapons-useful-timely-factual-overview/5702842?utm_campaign=magnet&utm_source=article_page&utm_medium=related_articles

https://www.zerohedge.com/geopolitical/geopolitics-biological-weapons-part-2-efficiency-deployment



https://www.zerohedge.com/geopolitical/geopolitics-biological-weapons-part-3-population-control-doomsday-vault

 

Extraits de https://www.crashdebug.fr/international/16907-chauves-souris-edition-de-genes-et-armes-biologiques-les-recentes-experiences-de-la-darpa-suscitent-des-inquietudes-dans-le-contexte-d-une-epidemie-de-coronavirus-activistpost

Les USA et les programmes de recherche de l’armée américaine concernant les virus hébergés par les chauves-souris et transmissibles à l’homme

 

Extrait de l’article :

https://www.crashdebug.fr/international/16907-chauves-souris-edition-de-genes-et-armes-biologiques-les-recentes-experiences-de-la-darpa-suscitent-des-inquietudes-dans-le-contexte-d-une-epidemie-de-coronavirus-activistpost

 

  • La DARPA américaine (Defense Advanced Research Project Agency) a consacré 10 millions de dollars à un projet en 2018 "pour élucider les causes complexes des virus transmis par les chauves-souris qui ont récemment fait le saut chez l'homme, suscitant l'inquiétude des responsables de la santé mondiale".

https://www.bozemandailychronicle.com/news/montana_state_university/msu-project-to-prevent-bat-borne-diseases-wins-million-

grant/article_805eb8ec-763c-53ff-87da-3d9c2466cd61.html

  • Un autre projet de recherche soutenu par le DARPA et le NIH a vu des chercheurs de l'Université d'État du Colorado examiner le coronavirus qui cause le syndrome respiratoire du Moyen-Orient (MERS) chez les chauves-souris et les chameaux "pour comprendre le rôle de ces hôtes dans la transmission des maladies aux humains".

https://source.colostate.edu/wuhan-coronavirus-once-again-on-the-brink-of-a-global-health-crisis-csu-researchers-respond

D'autres études financées par l'armée américaine, dont il sera question en détail plus loin dans ce rapport, ont permis de découvrir plusieurs nouvelles souches de nouveaux coronavirus transportés par les chauves-souris, tant en Chine que dans les pays limitrophes.

Nombre de ces récents projets de recherche sont liés au programme PREEMPT (Preventing Emerging Pathogenic Threats) de la DARPA, qui a été officiellement annoncé en avril 2018.

PREEMPT se concentre spécifiquement sur les réservoirs animaux de maladies, en particulier les chauves-souris, et la DARPA a même noté dans son communiqué de presse du programme qu'elle "est consciente des sensibilités en matière de biosécurité et de sûreté biologique qui pourraient survenir" en raison de la nature de la recherche.

https://www.darpa.mil/news-events/2018-01-04

L'annonce de la DARPA concernant le programme PREEMPT est intervenue quelques mois seulement après que le gouvernement américain ait décidé de mettre fin, de manière controversée, à un moratoire sur les études dites de "gain de fonction" portant sur des agents pathogènes dangereux.

https://www.vice.com/en_us/article/d34vyj/the-us-will-fund-research-to-make-pathogens-deadlier-again

Connues sous le nom d'études de "gain de fonction", ce type de recherche vise ostensiblement à essayer de garder une longueur d'avance sur la nature. En fabriquant des super-virus plus pathogènes et plus facilement transmissibles, les scientifiques sont en mesure d'étudier la façon dont ces virus peuvent évoluer et comment les changements génétiques affectent la façon dont un virus interagit avec son hôte. Grâce à ces informations, les scientifiques peuvent essayer de prévenir l'émergence naturelle de ces caractéristiques en mettant au point des médicaments antiviraux capables d'empêcher une pandémie (c'est nous qui soulignons).

En outre, alors que le programme PREEMPT de la DARPA et l'intérêt ouvert du Pentagone pour les chauves-souris en tant qu'armes biologiques ont été annoncés en 2018,

l'armée américaine - plus précisément le programme coopératif de réduction des menaces du ministère de la défensea commencé à financer des recherches sur les chauves-souris et les agents pathogènes mortels

https://www.grease-network.org/content/download/5407/40323/version/1/file/2017+CBEP+SPR+Program+Book_Final.pdf

notamment les coronavirus MERS et le SRAS, un an auparavant, en 2017.

L'une de ces études portait sur "l'émergence des maladies zoonotiques transmises par les chauves-souris en Asie occidentale" et impliquait le Centre Lugar en Géorgie, identifié par d'anciens responsables du gouvernement géorgien, le gouvernement russe et la journaliste d'investigation indépendante Dilyana Gaytandzhieva comme un laboratoire américain secret d'armes biologiques.

https://www.rt.com/news/438543-georgia-us-laboratory-bio-weapons

http://dilyana.bg/us-diplomats-involved-in-trafficking-of-human-blood-and-pathogens-for-secret-military-program/

Il est également important de souligner le fait que les principaux laboratoires de l'armée américaine qui étudient des agents pathogènes mortels, notamment les coronavirus, Ebola et autres, ont été soudainement fermés en juillet dernier après que le Centre de contrôle et de prévention des maladies (CDC) ait identifié des "failles de biosécurité" majeures dans l'installation.

https://www.fredericknewspost.com/news/health/fort-detrick-lab-shut-down-after-failed-safety-inspection-all/article_767f3459-59c2-510f-9067-bb215db4396d.html

L'Institut de recherche médicale sur les maladies infectieuses de l'armée américaine (USAMRIID), situé à Fort Detrick, dans le Maryland - le principal laboratoire de l'armée américaine pour la recherche sur la "défense biologique" depuis la fin des années 1960 - https://www.the-scientist.com/news-opinion/cdc-shuts-down-army-labs-disease-research-66235

a été contraint d'interrompre toutes ses recherches sur une série d'agents pathogènes mortels après que le CDC ait constaté qu'il n'y avait pas "suffisamment de systèmes en place pour décontaminer les eaux usées" de ses laboratoires de haute sécurité et que le personnel ne respectait pas les procédures de sécurité, entre autres lacunes. L'installation contient des laboratoires de biosécurité de niveau 3 et de niveau 4. Bien que l'on ignore si des expériences impliquant des coronavirus étaient en cours à l'époque, l'USAMRIID a récemment participé à des recherches découlant des préoccupations récentes du Pentagone concernant l'utilisation de chauves-souris comme armes biologiques.

https://phys.org/news/2018-04-egyptian-fruit-genome-yields-clues.html

La décision de fermer l'USAMRIID a été étonnamment peu couverte par les médias, tout comme la décision surprenante du CDC de permettre à l'installation en difficulté de "reprendre partiellement" la recherche fin novembre dernier, même si l'installation était et n'est toujours pas à "pleine capacité opérationnelle".

https://globalbiodefense.com/2019/11/23/cdc-approves-partial-resumption-of-usamriid-select-agent-research/

Le bilan problématique de l'USAMRIID en matière de sécurité dans ces installations est particulièrement préoccupant à la lumière de la récente épidémie de coronavirus en Chine. Comme ce rapport le révélera bientôt, cela s'explique par le fait que l'USAMRIID entretient depuis plusieurs décennies un partenariat étroit avec l'Institut de virologie médicale de l'Université de Wuhan, qui est situé dans l'épicentre de l'épidémie actuelle.

 

Course au vaccin contre le Coronavirus :

 

Exemple : GATES finance la recherche d'un vaccin contre le coronavirus

A coalition backed by Bill Gates is funding biotechs that are scrambling to develop vaccines for the deadly Wuhan coronavirus

Andrew Dunn 23 Jan 2020, 20:32 https://www.businessinsider.fr/us/vaccines-for-wuhan-china-cornonavirus-moderna-inovio-cepi-2020-1